Colette Braeckman révèle sur Sarkozy et le couple Ouattara

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

 

 

« C’est à Neuilly, en 1990, que le maire de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy, célèbre leur mariage et le couple aura deux enfants. Par la suite, Dominique Ouattara, qui est aussi très proche des milieux israéliens, progresse dans le monde des affaires. »

Alors que la Côte d’Ivoire traverse une crise politique très grave, Colette Braeckman, la spécialiste de l’Afrique du quotidien belge Le Soir, dont on connaît l’hostilité radicale pour tout ce qui concerne Israël, publie un article intitulé « les actrices Simone et Dominique : les deux femmes puissantes d’Abidjan », dans lequel elle donne ces informations forts utiles sur Mme Alassane Ouattara, la “blonde et radieuse” “rivale” de Simone Gbagbo. Extraits :

« Moins connue mais tout aussi puissante, Dominique Ouattara, née Novion voici 56 ans, soutient son mari avec la même fermeté que sa rivale Simone et presque depuis aussi longtemps. Alors qu’elle était encore Dominique Folloroux, épouse d’un Français, l’ambitieuse et ravissante jeune femme prit, en 1979, les rênes de la société immobilière Aici, gérant les propriétés immobilières du vieux président Houphouët-Boigny et de son collègue Omar Bongo du Gabon. Comment la présidente d’honneur de la Chambre syndicale des syndicats immobiliers de Côte d’Ivoire n’aurait-elle pas rencontré le jeune et brillant Premier ministre du « Vieux », Alassane Ouattara, chargé de remettre le pays sur la voie de la rigueur et de « faire atterrir » la dévaluation du CFA ?

C’est à Neuilly, en 1990, que le maire de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy, célèbre leur mariage et le couple aura deux enfants. Par la suite, Dominique Ouattara, qui est aussi très proche des milieux israéliens, progresse dans le monde des affaires [... ]. »

 

vendredi 24 décembre 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article