De l’indignation Sélective en France

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

Dominique Strauss-Kahn les menottes aux mains, l’air hagard, le regard perdu marchant comme un automate mal configuré et déployant un trésor d’efforts pour se donner une posture digne… Les images de celui qui était il y a quelques jours encore l’un des hommes  les plus influents de la planète défilent en boucle sur les chaînes de télé du monde entier. Du pain béni pour les amateurs de scandales. Les images de la chute de l’argentier de la planète se sont rapidement incrustées dans la mémoire des français, laissant tout un pays abasourdi,  l’incompréhension et la peine succédant au choc.

straussgbagbo

Elle tourne la roue de la vie comme dirait l’autre. Cette douleur mêlée à l’effroyable sentiment de se sentir impuissant, les ivoiriens l’ont vécue un 11 Avril de sinistre mémoire. Ils ont vu leur président se faire kidnapper par des soldats français et se faire humilier devant les cameras des télés françaises. Un chef d’Etat exhibé en sous-vêtement, le coquard à l’œil, aux mains de criminels sanguinaires. Son épouse jetée en pâture à ces chiens enragés, et subissant les pires traitements. Et que dire du vaillant peuple de Côte d’Ivoire lui qui a enduré le martyre en bénéficiant de la charité par bombes interposées du pays des droits de l’Homme ? Nous nous sommes battus, avons pleuré, sans qu’aucune voix ne s’élève dans le ciel hexagonal pour s’indigner. Nous avons crié à en perdre haleine sans qu’aucune plume française, aucun journaliste français ne dénonce et ne s’indigne de la barbarie de l’Etat Français.

Ceci expliquant cela, nous sommes mi amusés, mi interloqués devant cette pluie d’indignation face aux images humiliantes de l’Ex-futur président français. Au-delà de cet homme c’est la France toute entière qui est traînée dans la boue. Ils l’ont bien compris, tous ceux qui se lamentent sur les plateaux des chaînes d’information en continu. Manuel Valls député PS parle « d’images d’une cruauté insoutenable » et dit « avoir les larmes aux yeux ». Pour Me Léon Foster, avocat français de DSK «  le présenter menotté apporte un surcroît d’indignité totalement inutile ». Quant à Me Jean-Louis Lagrange, spécialiste du droit à l’image, il affirme que « la justice américaine se moque totalement de la présomption d’innocence. Il y a une vraie volonté de montrer la déchéance sociale de M. Strauss-Kahn, de le jeter en pâture, de le clouer définitivement au pilori et d’avancer ainsi sa culpabilité. ». Mieux vaut en rire pour ne pas en pleurer. Ils oublient juste tous quelque chose : la justice américaine s’efforce simplement de mettre tout le monde sur le même pied d’égalité, riches et pauvres, puissants et gens de tous les jours. Et puis, les Français ne connaissent là qu’une once des humiliations et de la douleur qu’ont connues les ivoiriens et leur Président Laurent Gbagbo.

A ce propos, il est intéressant de souligner que comme ils l’ont fait pour la crise ivoirienne, les médias français réduisent la situation à une banale lutte entre un gentil et un méchant. Procédé classique… Cela a été le gentil Ouattara contre  le méchant Gbagbo ; l’on a aujourd’hui le gentil Strauss-kahn contre la méchante femme de chambre. Une femme de chambre, c’est forcément une menteuse !!! Et c’est cela le plus choquant. Pas un mot de compassion pour la présumée victime. Quid de sa douleur, de son état d’esprit ? Silence radio ! Et le fait qu’elle soit d’origine africaine (selon les dernières informations) ne changera surement pas la donne.

Pour notre part nous espérons que le Président Laurent Gbagbo, là où il se trouve a accès à la télévision. Il pourra voir celui là-même qui, il n’y a pas très longtemps, tel un mouton de panurge, embouchait la trompette de Nicolas Sarkozy pour menacer des pires sanctions financières un homme qui ne faisait que défendre la souveraineté de son pays. Qui a dit déjà que « le temps c’est l’autre nom de Dieu » ?

 

Revuedepresse-ci

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article