France : A l'Assemblée on se dispute sur qui est entré dans la Résidence de Gbagbo.

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

 

Côte d`Ivoire: Loncle (PS) dénonce "un grossier mensonge d`Etat"

Publié le mardi 12 avril 2011   |  AFP

PARIS, François Loncle, vice-président du groupe PS à
l'Assemblée chargé des questions internationales, a estimé mardi qu'en niant
toute "responsabilité directe" de la France "dans l'arrestation de Gbagbo", le
gouvernement se livrait "à un grossier mensonge d'Etat".
Pour sa part, le député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, considère que les
troupes françaises "ont procédé de fait à l'arrestation de Laurent Gbagbo et
de ses proches".
"En prétendant que la France n'a assumé aucune responsabilité directe dans
l'arrestation de Laurent Gbagbo, le gouvernement français se livre à un
grossier mensonge d'Etat", a affirmé M. Loncle, député de l'Eure, dans un
communiqué.
"Il est particulièrement choquant que le ministre de la Défense se serve
des chefs de l'armée pour couvrir ce mensonge. L'intervention militaire
française constitue un nouvel épisode caricatural de la Françafrique",
juge-t-il.
Selon M. Loncle, "c'est un retour en arrière qui risque de ternir, encore
plus, les relations franco-africaines".
M. Le Guen a pour sa part considéré que Nicolas Sarkozy était allé "au-delà
de la résolution de l'ONU", ajoutant qu'"en prenant la responsabilité de
choisir l'ingérence, Nicolas Sarkozy (...) prend la responsabilité de la paix
civile dans ce pays".
"Les troupes françaises ont été à l'origine de la préparation puis de
l'assaut du palais présidentiel de M. Gbagbo", a-t-il affirmé en citant la
presse française et notamment le Figaro.
Les troupes françaises "ont même, de fait, procédé à l'arrestation de
Laurent Gbagbo", selon ce proche de Dominique Strauss-Kahn.

 

Arrestation Gbagbo: "pas un soldat français n`est entré dans la résidence"(Fillon)

Publié le mardi 12 avril 2011   |  AFP

PARIS, Le Premier ministre François Fillon a réaffirmé
mardi devant les députés UMP que "pas un seul soldat français n`a mis les
pieds dans la résidence" de l`ex-président ivoirien Laurent Gbagbo lors de son
arrestation lundi à Abidjan.
"Le comportement des forces françaises a été exemplaire. Le président de la
République leur avait confié une mission difficile. Pas un seul soldat
français n`a mis les pieds dans la résidence", a-t-il déclaré, selon des
participants à la réunion hebdomadaire à huis clos des députés UMP à
l`Assemblée.
"Maintenant, la priorité va à la réconciliation et à la reconstruction.
C`est une victoire du droit, de la démocratie et de l`Onu en Côte d`Ivoire",
a-t-il ajouté.
Par ailleurs, les deux présidents de groupe de la majorité (UMP et Nouveau
Centre) étaient à l`unisson lors de leurs points-presse respectifs.
Le patron des députés UMP Christian Jacob a ainsi "salué l`intervention
exemplaire des forces françaises dans le cadre du mandat de l`Onu".
Lors de la réunion du groupe UMP, beaucoup de députés se sont déclarés
"choqués" par les polémiques concernant le rôle de l`armée française dans
l`arrestation de Laurent Gbagbo.
"Je souhaite que l`on arrête ces discussions qui jettent de la confusion
sur le rôle de la France. Le président de la République a pris les bonnes
décisions", a renchéri le président du groupe des députés NC, François
Sauvadet.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article