La liberté de la presse en danger , Alassane Ouattara veut tuer des journalistes pro-Gbagbo

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

http://news.abidjan.net/images/logo/logo_letemps_print45.gif
Publié le mercredi 13 avril 2011   |  Le Temps

 

 

La chasse aux sorcières a commencé. Depuis mercredi 12 avril 2011, une liste de 17 journalistes a été établie à l’Hôtel du Golf. Selon nos sources, il s’agit des journalistes de la radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) et de la presse écrite, qui avaient mené la résistance en faveur du régime du Président Laurent Gbagbo.

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSQxjw0LnVVULnFKjrh130yl_IMDL7rGh2i0p3Kvxwh21_-ekeJAprès avoir fait arrêter son adversaire Gbagbo, Alassane Ouattara veut tuer tous les journalistes qui avaient dénoncé sa politique. Comme il a le soutien de la France et ses médias, de l’ONU et de la communauté internationale, il a mis en mission son escadron de la mort pour éliminer, sans que cela ne soit su du monde, tous ceux qui pourraient le gêner dans sa politique d’épuration en Côte d’Ivoire.

 

Contrairement donc aux déclarations de bonnes intentions, selon lesquelles il n’y aura pas de chasse aux sorcières, Alassane Dramane Ouattara est en train massacrer les Ivoiriens qui l’ont combattu, même démocratiquement, aux côtés de Laurent Gbagbo. Et cela se fait sous l’onction de l’ONU et de la France qui ont fait le coup d’Etat et lui ont remis son adversaire Laurent Gbagbo. Le drame des Ivoiriens s’intensifie donc.

 

Car les médias français et ceux au service de l’occident, taisent les tueries de Ouattara qu’ils présentent même comme un ange. Ses nombreux rebelles, lourdement armés par la France, entrent dans les maisons des gens considérés comme gênants pour Ouattara, et les exécutent.

 

Est-ce donc cela, la démocratie que prône la France ? Est-il admissible, en France, que lorsque le pouvoir change de main, le nouvel homme fort tue tous les journalistes du bord adverse ? Dans quel pays démocratique au monde où l’opposition journalistique, la liberté de la presse n’existe pas ? La France a ouvert la porte au drame ivoirien.

 

Que l’humanité ouvre les yeux. Sinon elle aura sur la conscience, les tueries ciblées d’Alassane Dramane Ouattara. Comme le génocide du Rwanda.

 

http://news.abidjan.net/h/396698.html

Commenter cet article