Le député Lecoq pose les vraies questions à l'Assemblée Nationale

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

 

 

Le président Gbagbo a prolongé son mandat en respect des accords internationaux qui imposaient que le pays soit désarmé avant toute élection.

Monsieur Ouattara a perdu les élections, le Conseil Constitutionnel ivoirien est souverain dans son pays, il prévaut sur l'opinion de la "Communauté internationale"

L'usage de la force est employé par l'armée rebelle de Ouattara qui après avoir commis de grave crimes dans le Nord et l'Ouest du pays sévissent à Abidjan. Alassane Ouattara ne peut les controler et ne les paye qu'avec de faux billets, affamés et assoiffés ils tuent les civils.

 

La résolution 1975 ne mentionnait pas que Licorne bombarde les habitations de civils, nous dénombrons ce jour 3500 civils tués sous les  liés bombardements français.

Les Russes qui ont pris la direction du conseil de sécurité de l'Onu essaient de protéger les civils des interventions de l'armée française.

 

Aucun français ne doit se glorifier de ce que le gouvernement effectue sur le sol ivoirien. Il nous entraîne dans des guerres sans noms dont ils devront répondre tôt ou tard.

Commenter cet article