On exécute les opposants, on "dirige" sans Assemblée, Côte d'Ivoire sous dictature

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

Invité à l’Assemblée nationale par Koulibaly Mamadou - Alassane Ouattara décline l’offre

Publié le mardi 26 avril 2011   | Soir Info


Audience
© L'expression 
Audience du Chef de l`Etat au Président de l`assemblée Nationale Mamadou Koulibaly 



Le mercredi 20 avril 2011,Koulibaly Mamadou le président de l’Assemblée nationale, revenu d’Accra, a été reçu par le président de la République, Alassane Ouattara à l’hôtel du Golf. A la fin de la rencontre, Koulibaly Mamadou a indiqué que le numéro un ivoirien a répondu favorablement à son invitation à se rendre à l’hémicycle à l’ouverture de la première session de l’année 2011, le 27 avril 2011. ‘’ J`ai profité pour lui dire que l`Assemblée nationale faisait sa séance solennelle d`ouverture mercredi 27 avril 2011, première session ordinaire pour l`année 2011. J`en ai profité pour lui dire que la mission c`est la tension, l`absence d`Etat pour le moment, les fonctionnaires qui ne vont pas travail, les policiers et les gendarmes apeurés, les militaires effrayés, que ce serait bien qu`il parle aux Ivoiriens encore une fois, mais non pas dans une interview classique, comme nous l`avons déjà vu, mais que la

tribune de l`Assemblée nationale pourrait être une tribune à partir de laquelle il pourrait exactement dire aux Ivoiriens où il va, comment il veut y aller, avec qui et dans quelles conditions de sécurité, de réconciliation, de détente. Les députés m`avaient demandé de lui adressé une invitation pour le 27 avril pour qu`il vienne s`adresser aux Ivoiriens. Le président m`a dit qu`il donnait son accord et qu`il se préparerait pour cette date’’, avait affirmé Koulibaly Mamadou . Les choses ont évolué. Le président de la République ne sera pas face aux députés demain mercredi 27 avril. De sources concordantes, Alassane Ouattara a décliné poliment l’offre, il y a quelques jours. Le chef de l`État aurait joint, par téléphone, le président du Parlement pour lui signifier sa décision. Comme arguments, il aurait évoqué essentiellement la question sécuritaire dans le District d’Abidjan, et l’urgence de remettre l`État à
flot après les énormes pillages et destruction de biens et matériels administratifs. Le président de la République, selon nos sources, a souhaité que l’invitation soit ajournée. Toutefois sur la question du paiement des salaires des Députés, il aurait rassuré le président de l’Assemblée nationale. Avant même le coup de fil du chef de l`État, faut-il le souligner, les députés du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), avait pris la décision de ne pas prendre part à la session convoquée par Koulibaly Mamadou . Par ailleurs, précise une source proche du président de l’Assemblée nationale, le président du Fpi, Pascal Affi N’guessan aurait conditionné la présence des Députés de son parti à la prochaine session, à la libération de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo qui se trouve en résidence surveillée dans le nord de la Côte d’Ivoire. Fort donc de tous ces paramètres,
Koulibaly Mamadou, toujours selon nos sources, a tout simplement décidé d’annuler la session prévue pour demain mercredi.
BAMBA Idrissa
 

http://news.abidjan.net/h/397484.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article