Ouattara et ses rebelles se battent entre eux

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

ibrahima_coulibaly_ib.jpg

Les FRCI ont attaqué le commando invisible d'Ibrahim Coulibaly

 

L'armée ivoirienne a attaqué, mercredi soir, des forces du "commando invisible" à Abidjan. Cette unité anti-Gbagbo est dirigée par l'ex-sergent-chef Ibrahim Coulibaly (voir la photo ci-contre), un ex-putschiste aux relations houleuses avec Guillaume Soro, le Premier ministre d'Alassane Ouattara et ex-secrétaire général des Forces nouvelles.

 

"Nos positions à Abobo et Ayaman sont attaquées par des éléments des FRCI (Forces républicaines de Côte d'Ivoire) qui nous accusent d'aider les miliciens pro-Gbagbo à Yopougon", a déclaré Ibrahim Coulibaly à l'agence Reuters.

 

Cette milice a combattu aux côtés des FRCI pour renverser le président sortant Laurent Gbagbo. Coulibaly a assuré mardi le camp du président Ouattara de la loyauté de ses troupes. Une source proche des FRCI, qui combattent également les milices pro-Gbagbo à Yopougon, a confirmé l'attaque contre les forces de Coulibaly, expliquant que ces dernières n'avaient pas respecté une date-butoir pour intégrer l'armée nationale.

 

"Comment quelqu'un qui a combattu des miliciens qui ont tué des populations civiles à Abobo peut-il se mettre de leur côté pour combattre son propre camp après la victoire?", s'est demandé Ibrahim Coulibaly. "Ce sont des arguments fallacieux qui ne tiennent pas, c'est une cabale pour nous écarter", a-t-il dit. "Je contrôle une partie de Yopougon mais je ne soutiens pas les miliciens comme on m'accuse de la faire".

 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2011/04/20/les-frci-ont-attaque-le-commando-invisible-d-ibrahim-couliba.html

Commenter cet article