Rawlings: Ne nous laissons pas induire en erreur dans une guerre en Côte d'Ivoire / Let us not be misled into war in Ivory Coast

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

Rawlings-Jan-15--2011.jpg

Le lieutenant de l’armée de l’air Jerry John Rawlings, ancien président du Ghana, déclare qu'une solution pacifique doit être trouvée pour empêcher la menace d'un conflit coûteux en Côte d’Ivoire.

****************

Le Président Rawlings a déclaré : «Je crains fort que les conséquences d'un conflit en Côte d’Ivoire ne s’étendent aux pays voisins. L'Afrique a assez souffert et je ne crois pas que nous devrions nous permettre d'être induits en erreur dans une guerre contre nous-mêmes, simplement pour satisfaire un certain intérêt colonial ou étranger.»

«Sans liberté et justice, sans élections libres et justes, la démocratie restera fragile et vulnérable sur ce continent.»

Parlant samedi à une cérémonie à Accra, marquant le premier anniversaire de la Jeunesse musulmane intéressée du Ghana, le Président Rawlings a appelé les différentes parties ivoiriennes à donner une chance à la paix et à privilégier une solution politique.

L'ancien président a invité le Président sud africain Zuma à aller de l’avant dans la mise en œuvre de ses plans consistant à envoyer une équipe d'évaluation en Côte d’Ivoire pour évaluer les réclamations faites par les parties rivales.

«Je crois sincèrement qui si la vérité est établie par cette équipe d'évaluation, tous les Ivoiriens et le reste du monde accepteront les résultats,» a dit le Président Rawlings.

Le Président Zuma a récemment envoyé une émissaire au Nigéria et au Ghana, où elle a rencontré aussi bien le Président Mills que l'ancien Président Rawlings.

Il est à noter que le Président Goodluck Jonathan a également offert de constituer une équipe d'évaluation tandis que le Ghana a apporté son appui à ces efforts.

Faisant suite à une demande du président Rawlings, l’Imam en chef national, Cheik Nuhu Sharabutu a prié pour une résolution pacifique de la crise en Côte d’Ivoire.

La cérémonie qui a eu lieu au projet national de la mosquée de Kanda a également eut pour objet de lancer un appel pour que des fonds soient levés afin de terminer le projet, qui a été lancé en 1995, dans la foulée de l’attribution de la terre par le président Rawlings, qui était alors en fonction. 

 

 

RAWLINGS: LET US NOT BE MISLED INTO WAR IN IVORY COAST

 

Flt Lt Jerry John Rawlings, former President of Ghana says a peaceful solution must be found to prevent the threat of a costly conflict in Cote d'Ivoire.

 

****************

President Rawlings said: The consequences of a conflict situation in Cote d'Ivoire I am afraid will spread to neighbouring countries. Africa has suffered enough and I do not believe that we should be allowing ourselves to be misled into waging war against ourselves simply to satisfy some colonial or foreign interest.

Without freedom and justice, free and fair elections, democracy will remain fragile and vulnerable on this continent.

Speaking at a ceremony to mark the first anniversary of the Concerned Muslim Youth of Ghana in Accra last Saturday, President Rawlings appealed to the parties in Cote d'Ivoire to give peace and a political avenue a chance.

The former President called on President Zuma of South Africa to go ahead with plans to send an evaluation team to Cote d'Ivoire to evaluate the claims by the rival parties.

I sincerely believe that should the real truth be established by this evaluation team, all Ivorians and the rest of the world will accept the results,” President Rawlings said.

President Zuma recently sent an envoy to Nigeria and Ghana where she called on President Mills as well as former President Rawlings.

President Goodluck Jonathan reportedly also offered to constitute an evaluation team while Ghana gave its support to these efforts.

The National Chief Imam, Sheik Nuhu Sharabutu prayed for a peaceful resolution of the crisis in Cote d'Ivoire following a request by President Rawlings.

The ceremony which was held at the premises of the Kanda National Mosque Project was also used to launch an appeal for funds to help complete the project which was started in 1995 following the allocation of land by the then President Rawlings government.

By the Office of Flt. Lt. Jerry John Rawlings, former President of the Republic of Ghana
 

Commenter cet article