Témoignage d'un patriote: J'Y ÉTAIS AUSSI ET J'AI VU LA FRANCE A L'OEUVRE!!!

Publié le par revuedepressecigbagbo.over-blog.com

 
 
Bonjour et une fois de plus merci à tous les membres de ce forum pour toutes les prières et le soutien à nous qui étions sur le terrain des assassinats et tueries de l'armée française.

J'avais promis un large rapport de tout ce que j'ai vu et vécu mais, souffrez que je ne le fasse pas. Croyant avoir affaire à des hommes logiques pour qui une lutte politique ne s'apparentait pas à une haine qui peut conduire à des assassinats ciblés, j'ai donné sur ce forum tous mes contacts y compris même le fixe de la maison. J'ai trop exposé ma famille et en tant qu'aîné, je dois veiller sur mes petits frères (2).

http://abidjandirect.net/images/tousaufci1.jpgSachez simplement que nous étions 3 à nous rendre à la résidence du Président Laurent Gbagbo, Sénateur Akenon, Brice Vallet Bi et Maxime Oupoh, j'en suis revenu tout seul. Mes deux amis, Brice (Etudiant en cycle d’ingénieur en Contrôle Qualité) et Maxime dont la femme venait d'accoucher il y a à peine 2 mois et qui était transitaire, sont deux tombés sous les balles assassines des avions français.
Brice portait un chapeau Blanc-Rouge frappé de la griffe "England" avec une croix rouge là dessus, je porte à présent ce chapeau puisqu'il l'a mis sur ma tête avant de mourir. J'ai récupéré ma montre, une Swatch et quelques objets que son petit frère viendra récupérer d'ici à demain chez moi.

Le mercredi 06 Avril après les premiers bombardements des avions français, de la veille aux environs de 19h, alors même que nous mangions dans un maquis à Blauckauss en compagnie de quelques jeunes officiers, Maxime m'a dit qu'il n'y croyait plus et Brice et moi, nous nous sommes mis à nous moquer de lui et je lui ai demandé d'avoir la Foi puisqu'il était le plus chrétien parmi nous. Nous lui avons rappelé la Prophétie de Koné Malachie et nous avons rit comme d'habitude lorsque nous nous retrouvons. Dans ce village Ebrié, une jeune fille du nom de Natacha, à qui je voudrais dire infiniment merci, nous a donné une natte et nous nous sommes mis sous un arbre dans leur cour pour un petit sommeil réparateur.

Moi, je ne trouvais pas la force de dormir parce que je me sentais bizarre. J'ai donc pris un papier et je me suis mis à écrire des mots d'encouragements vu que mes amis étaient très abattus après nos échanges avec les membres des FDS.
Brice a été le premier à se réveiller et il a lu mon papier. Quand Maxime l'a lu aussi à son tour, il a sourit et m'a dit ces mots qui ne me quitteront plus jamais: " Avec toi, on peut mourir sans savoir qu'on est dans une tombe".
Nous avons bu deux autres bières et sommes retournés à la résidence du PR.

Le vendredi lorsque les avions français ont bombardé à nouveau, j'ai découvert que je retournerais seul d'où nous venions. Un vieil ami, Responsable au niveau de la JFPI, qui m'a trouvé en larmes m'a pris par les bras et je me suis retrouvé à la Riviera Palmeraie, au domicile d'un ministre, dans les environs de chez Hamed Ouattara, ancien footballeur. Pour ceux qui connaissent le coin, ils peuvent savoir de quel ministre il s'agit. Le ministre n'était plus là mais son petit frère, lui était bien là encore.

Le lundi 11 Avril, après la capture du PR, nous avons reçu la visite des chiens de guerre de Dramane et en l'absence du ministre, ils ont exigé qu'on leur dise s'il y avait des corps habillés parmi nous, nous avons répondu par la négative. En colère, ils ont tiré sur la main droite du petit frère du ministre en question et demandé les clés des voitures qui s'y trouvaient. Comme nous n'avions pas les clés, ils ont cassé les vitres d'une 4X4 et bricoler l'allumage pour partir avec le véhicule. Nous avons conduit cet ami au Centre de Santé Communautaire de la Palmeraie (PMI), je crois que c'est le nom, et ensuite dans une clinique dans les environs pour des soins plus appropriés.

Je vous dispenserai de certains détails pour des raisons personnelles mais sachez que Dieu ne m'avait pas inscrit sur la liste de ceux qui devraient tomber pendant cette période et donc, j'ai pu regagner malgré des difficultés ma famille hier, aux environs de 19H30.

Merci à vous tous qui m'avez porté en prières et sachez que vous êtes tous, chacun à son niveau, la meilleure chose qui me soit arrivé en cette année 2011.
Quand tout sera calme et que nos vies seront moins en danger, d'autres choses seront dévoilées.
Que Dieu vous bénisse tous et qu'il vous donne le courage et la force de reprendre à zéro puisque la révolution annoncée par Dramane a consisté à nous dépouiller de tout.
Plus tard, je publierai le mot que j'ai écrit et qui a fait dire à mon Maxime, avant son assassinat, qu'on pouvait mourir près de moi sans se rendre compte qu'on est dans une tombe.

Merci et je vous aime!

Publié dans Témoignages

Commenter cet article